vendredi 21 décembre 2012

L'obésité tue trois fois plus de personnes dans le monde que la malnutrition !

Signe des temps de notre société d’hyper-consommation: l'obésité tue trois fois plus de personnes dans le monde que la malnutrition ! C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans The Lancet et que rapporte le Huffington Post. " Aujourd'hui, dans le monde, on meurt plus du manger trop, que de ne pas manger assez", est-il observé dans l'article. Comment on est-on arrivé là ? D'une part, la mortalité occasionnée par la malnutrition a considérablement diminué. D'autre part, l'obésité est devenue un phénomène de société. L'idée de décroissance, qui rejoint la sagesse traditionnelle, dont le carême dans le christianisme est une illustration, est plus que jamais d'actualité dans une société qui a perdu le sens de la mesure; mesure considérée comme une qualité fondamentale dans la Grèce antique, tandis que son opposé, l'hybris, était perçu comme la pire des calamités.
Cartes ci-dessous: prévalence de l'obésité en France de 1997 à 2009 (source: enquête nationale ObEpi-Roche 2009): "En 2009, 14,5 % des Français sont obèses (8,5 % en 1997) et 31,9 % sont en surpoids (29,8% en 1997)."

lundi 10 décembre 2012

La musique et la foi d'Arvo Pärt

Très intéressante initiative de deux professeurs du Séminaire de théologie orthodoxe Saint-Vladimir aux États-Unis, situé à Crestwood, dans l'ensemble urbain de New-York. A partir du 15 janvier débute une série de dix cours, ouverts à tous, sur "la musique et la foi d'Arvo Pärt". Le premier cours sera donné par le professeur Peter C. Bouteneff (1). Un autre professeur du Séminaire, le Dr Nicholas Reeves, est également engagé dans ce projet. Ces cours s'inscrivent dans le "Projet Arvo Pärt" mené en collaboration par le Séminaire Saint-Vladimir et le Centre international Arvo Pärt. Il a notamment pour objectif de travailler sur les fondements spirituels de la musique du compositeur estonien. Des concerts aux États-Unis, des conférences et divers travaux entrent également dans ce projet. Arvo Pärt, né en 1935, chrétien orthodoxe de nationalité estonienne, est aujourd'hui l'un des compositeurs vivants les plus joués dans le monde. Le professeur Peter Bouteneff observe à son sujet: "Arvo Pärt puise dans ses racines chrétiennes orthodoxes pour composer une musique qui saisit les gens de toutes confessions et par-delà". De nombreuses compositions d'Arvo Pärt (complètes ou des extraits) peuvent être écoutées sur Youtube (les acheter sur Amazon): Magnificat, Passion selon saint Jean, Silentium, Tabula rasa, Spiegel im spiegel, Triodion, Credo, Stabat Mater, De profundis, Da Pacem (album complet), Silouans Song, The Beatitudes, Miserere, Creator Spiritus, In Principio (1ère partie), Nunc dimittis, Symphonie n°3 (début), Symphonie n°4 (complète). Plusieurs "playlists", également sur Youtube, lui sont consacrées, quelques exemples: 1, 2, 3, 4.

Photographie: Arvo Pärt (source, origine: Kaupo Kikkas)

jeudi 22 novembre 2012

« Sur la trace de l’archange » – récit d’un pèlerinage au Mont-Saint-Michel

J'ai publié sur Orthodoxie.com la recension suivante:

Sur la trace de l’archange par François-Xavier Maigre, Bayard, 2012, 305 pages, 16 euros.

Le sous-titre de ce livre est explicite : « 450 kilomètres à pied jusqu’au Mont-Saint-Michel ». L’ouvrage relate l’odyssée pédestre d’une jeune famille catholique : deux parents de moins de trente ans, François-Xavier et Pauline, avec leurs deux jeunes enfants, Faustine et Martin, respectivement  deux ans et demi et sept mois ! De Versailles au Mont-Saint-Michel en 33 jours !  Une route incertaine malgré une préparation soigneuse ! Mais un chemin plein de grâces !

Accompagnés par un âne, les membres de la jeune famille Maigre se sont élancés avec l’audace de l’enthousiasme, que d’aucuns qualifient de témérité, sinon de folie, sur un antique chemin de pèlerinage aujourd’hui oublié, malgré les efforts de quelques personnes. Eux qui étaient des jacquets (pour avoir parcouru un des chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle) sont devenus des miquelots, c’est-à-dire des pèlerins du Mont-Saint-Michel par cette étonnante aventure.

C’est au VIIIe siècle que débute l’histoire chrétienne de ce rocher que l’on commence à appeler Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-Mer. Un texte du IXe siècle raconte que l’évêque saint Aubert d’Avranches, dans son sommeil, en 708, a reçu l’ordre de l’archange Michel de faire édifier un oratoire sur ce lieu nommé jusqu’alors le Mont-Tombe. Cette construction, à la demande de l’archange, devait être une réplique du sanctuaire dédié à saint Michel au Mont-Gargan en Italie, lequel date du Ve siècle. Le récit rapporte aussi que la dédicace de l’église a eu lieu le 16 octobre 709. Des vestiges de ce premier oratoire ont été retrouvés accolés à la chapelle carolingienne (Xe siècle) Notre-Dame-sous-Terre. Le premier récit connu de miquelot, celui du moine Bernard, date de 867. Au IXe siècle donc, le Mont-Saint-Michel est déjà une destination connue pour des pèlerins de plus en plus nombreux au cours du Moyen-âge et après. La Révolution française, en transformant l’abbaye en prison, jusqu’au Second empire, a porté un coup fatal aux pèlerinages, malgré des initiatives au XIXe siècle, notamment après 1863. Aujourd’hui, quelques personnes, notamment au sein de l’association Les chemins du Mont-Saint-Michel, tentent de promouvoir ces chemins, à l’image de ce qui a été fait pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

C’est une rencontre inattendue, lors d’un reportage, avec la responsable de l’association Les chemins du Mont-Saint-Michel, qui a décidé François-Xavier Maigre, journaliste au quotidien La Croix, notamment en charge de l’actualité de l’orthodoxie, à partir avec sa toute jeune famille sur des chemins oubliés, y compris par ceux qui vivent aux côtés de ceux-ci.

mardi 30 octobre 2012

Dans la trimestriel biélorusse "Stupeny"

Le trimestriel Stupeny, "Les marches", est la revue des étudiants du Séminaire et de l'Académie de théologie de Minsk (Biélorussie) qui se trouvent en fait à environ 200 kms à l'ouest de Minsk, non loin de Brest, dans des bâtiments attenants au monastère de Jirovitchi (ou Jirovitsy), qui est l'un des grands centres religieux orthodoxe de Biélorussie (quelques photographies), sans doute le plus fréquenté (le deuxième étant le monastère de Polotsk). Le Séminaire et l'Académie regroupent quelque 300 étudiants. La revue Stupeny, tirée à 3000 exemplaires et distribuée dans toutes les paroisses de Biélorussie, publiée en russe, a pour rédacteur en chef l'un des professeurs du Séminaire, le protodiacre Pavel Bubnov. A l'occasion d'un séjour à Jirovitchi, j'ai été interviewé pour la revue par son rédacteur en chef. Irina Kotova et sa sœur, Nathalie, ont participé à la relecture et à la mise en forme de l'entretien. Le numéro avec l'interview, n°47 - 3/2012, est paru début octobre (photographie de la couverture). Illustration ci-dessus (cliquez dessus pour l'agrandir): la première des cinq pages de l'entretien. Dans celui-ci, il est question de mon parcours, de la foi orthodoxe et de sa confrontation avec la société, de la vision chrétienne de la communication en relation avec mon dernier livre.

mardi 18 septembre 2012

Une recension de Michel Cool dans "Le Jour du Seigneur"

Michel Cool, rédacteur en chef de l'hebdomadaire La Vie, a rendu compte, dans la chronique télévisée qu'il anime dans l'émission Le Jour du Seigneur, sur France 2, le dimanche 16 septembre, de Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication. Voici, ci-dessous, la vidéo.

mercredi 12 septembre 2012

Une visite dans le nord de la France

A ma gauche, Alain Delannoy, maire de Lapugnoy
En coopération avec l'ambassade de Biélorussie en France, la petite ville de Lapugnoy, à côté de Béthune, a organisé une exposition des œuvres d'Irina Kotova, exposition toujours en cours à ce jour. Un chœur de l'armée biélorusse, actuellement en tournée dans le Nord et bientôt aux Invalides, a joué, lors du vernissage, le 7 septembre, pendant l'entrée des officiels (parmi lesquels l'ambassadeur Alexandr Pavlovsky, le maire et conseiller général Alain Delannoy, l'ancien député et ancien maire de Béthune Bernard Seux) de l'artiste et de moi-même dans le lieu où se déroule l'exposition, juste en face de la mairie. Plusieurs journalistes de la presse locale étaient présents (dont La voix du Nord, La Croix du Nord, L'Avenir de l'Artois)  ainsi que des maires de communes voisines. J'ai lu trois de mes textes de l'album Paris imaginaire
A l'occasion de cette visite, j'ai pu découvrir l'imposante Grand-Place de Béthune, mais aussi Arras avec les magnifiques Grand-Place et Place des héros et sa cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast où sont exposés des reliquaires (des châsses) médiévaux de toute beauté, avec des reliques de saints du premier millénaire. Sur la route du retour, j'ai également découvert l'estuaire de la Somme avec le pittoresque port du Crotoy (photographies) Jeanne d'Arc, prisonnière, a séjourné en novembre et décembre 1430 et où Jules Verne a rédigé 20 000 lieux sous les mers de 1865 à 1870.
Devant Bernard Seux lors de la lecture

lundi 27 août 2012

Un nouveau prix pour le documentaire "Paris imaginaire"

Le "chevalier d'or"
Le documentaire de la télévision biélorusse Paris imaginaire (réalisateur: Serge Catière, 2010), consacré à l'artiste biélorusse Irina Kotova (1), a été primé au 21e Festival international "Chevalier d'or", qui s'est tenu à Omsk en Russie du 22 au 31 mai 2012 (photographies) avec la bénédiction du patriarche russe Cyrille. Le documentaire a reçu un "chevalier de bronze" dans la catégorie "Court-métrage documentaire". Le festival est présidé par l'acteur Nicolas Burlyayev. 202 films y ont été présentés.

Le documentaire a également été primé au VIIe Festival orthodoxe international du film de la Sainte-Rencontre en février 2012. Des extraits peuvent être visionnés à partir d'ici.


Ci-dessous: un reportage de la télévision russe Vesti sur le festival (autres reportages télévisés: 1, 2)
video

mercredi 8 août 2012

Sur le site de l'INA: "Architecture et géographie sacrée"

Paul Barba-Negra (source)
J'ai découvert récemment que l'INA (Institut national de l'audiovisuel) propose sur son site de télécharger et même d'enregistrer sur DVD, pour une somme raisonnable, des émissions de télévision anciennes. J'ai pu ainsi me procurer certains films de l'exceptionnelle série "Architecture et géographie sacrée", notamment "Versailles, le palais temple du Roi soleil" (grand prix du scénario au Festival international du film d’art, en 1976), "Le Mont Saint-Michel et l'archange lumière" et "Paris: arche du temps" dont les premières images peuvent être visionnées ci-dessous. J'ai également un très bon souvenir de "Reims: cathédrale du sacre". Le réalisateur de cette série inspirée, qui fut diffusée en son temps sur FR3 et qui reçut alors les louanges de la presse, dont le tournage a eu lieu lors des années 70-80, fut le cinéaste d'origine roumaine Paul Barba-Negra (1929-2009) (1). Je me rappelle l'avoir rencontré et longuement discuté avec lui, il y a un quart de siècle, dans son bel appartement du Marais. Il m'avait passionné par ses réflexions sur l'évolution de la télévision. Il était attaché à la tradition culturelle française et aux racines religieuses de celle-ci. Il tâchait de montrer, grâce à de belles images et à de judicieux commentaires, la marque signifiante de l'invisible dans le visible et du spirituel dans notre géographie. Outre ses films (dont son remarquable documentaire sur Mircea Eliade pour l'émission Océaniques sur FR3), il est l'auteur d'un livre intitulé Symbolique de Paris: Paris sacrée, Paris mythique (2004).

mardi 7 août 2012

Abbaye de Lérins, le 31 juillet: un bref compte rendu et le programme détaillé

Le "monastère fortifié"
La chapelle dédiée à la sainte Trinité
Très beau, bien que court, séjour au monastère de Lérins sur l'île Saint-Honorat (plan, vue d'ensemble de l'île). Très agréable hospitalité de la communauté monastique, de tous, aussi bien du dynamique père abbé Vladimir (1) que de l'actif frère Gilles qui s'occupe des invités comme moi ou des jeunes (les JAL: jeunesse accueil Lérins) qui viennent, une à deux semaines, pour guider gracieusement les visiteurs de l'île. Temps de recueillement, porté par la prière des heures, temps d'échanges avec les jeunes bénévoles et les participants aux "mardis de Lérins". Le lieu est magnifique. Le tour de l'île à pied est vraiment enchanteur. Végétation méditerranéenne, parfois avec des accents pré-désertiques par le nombre impressionnant de plantes grasses, de cactus et de palmiers. Plusieurs chapelles, souvent très anciennes, sont disséminées dans l'île. Ainsi, celle dédiée à la sainte Trinité (photographie ci-dessus), en excellent état, dans l'espace forestier central, du côté de la pointe est de l'île, date du XIIe siècle. Elle offre un sobre intérieur roman. Ailleurs, dans l'île, des fouilles récentes ont permis de mettre au jour des restes d'anciennes chapelles du Ve au VIIe siècle et au moins un défunt de cette époque a été retrouvé à cette époque où l'île abritait déjà une communauté monastique. 

Non loin de l'entrée du monastère
La conférence du 31 juillet (lire le programme consistant de la journée ci-dessous, cliquez dessus pour l'agrandir), sur le thème "Chrétiens et journalistes", s'est déroulée devant environ 80 personnes, très intéressées à en juger par les réactions et les échanges, dans le "monastère fortifié" (photographie ci-dessus). L'après-midi, j'ai retrouvé les participants, de cette riche journée, pour un temps de réponses aux questions.
Photographies dans la note: Christophe Levalois

lundi 16 juillet 2012

Une conférence aux "Mardis de Lérins", le 31 juillet, sur "Chrétiens et journalistes"

Le mardi 31 juillet, en remplacement de Michel Cool empêché, je suis invité à donner une conférence sur le thème "Chrétiens et journalistes" aux "Mardis de Lérins", à l'abbaye de Lérins (1) sur l'île Saint-Honorat, au large de Cannes. Pour s'y rendre (navette), voir ce site (départ toutes les heures, 20 minutes de traversée). La conférence débute à 10 heures. A 15 heures, une deuxième rencontre est prévue pour les réponses aux questions posées. Également au programme: des ateliers, des temps de prière, des offices, la possibilité de visiter. La journée se terminera un peu avant 17h30.

Photographie: l'abbaye de Lérins (source)

jeudi 12 juillet 2012

Recensions de "Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication" (2)

La deuxième recension, à ce jour, a été publié sur un blog nommé Reliance universelle. Extraits: " Nous vivons dans un monde de communication où le pouvoir des médias est considérable. Le père Christophe Levalois, journaliste, écrivain et prêtre orthodoxe nous livre ici un ouvrage capital pour la société moderne. Car la communication est à la base du christianisme qui a, depuis ses origines, pensé et vécu la relation de l'être au Verbe (...) Ce livre résolument engagé et moderne devrait retenir toute l'attention des professionnels de la communication mais aussi de tout un chacun souhaitant porter un regard éveillé sur notre société, car tous nous avons un rôle actif à jouer dans notre rapport à la communication. Intelligence, solidité des sources et profondeur spirituelle fondent ce livre ouvrant des perspectives sociétales inédites. Et on se plait à rêver d'une chaire de « communication chrétienne » formant journaliste et professionnel de la communication à la manière chrétienne de communiquer, faisant passer la profondeur avant le superficiel, l'honnêteté avant le racoleur, le respect de l'autre avant la vulgarité. Sans rien renier des apports technologiques, une nouvelle société pourrait en émerger.

lundi 9 juillet 2012

Recensions de "Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication" (1)

Deux recensions, à ma connaissance et à ce jour, ont été faites de Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 2012). La première, substantielle, en date du 14 mai, est celle de Carol Saba, porte-parole de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, sur le site de l'AEOF. Il écrit tout d'abord: " Titre inspiré et inspirant ! D'emblée est signifiée, la dimension "relationnelle" de la communication chrétienne. Une communication qui se doit, pour qu’elle soit d’Eglise, d'être dans cette « attention », « relationnelle » et « personnelle », qui signifie avec intelligence et sollicitude et ouvre la voie à l'échange et au dialogue." Il observe aussi: " Indiscutablement, il s’agit d’un très beau travail, concentré, documenté et utile que le Père Christophe Levalois apporte comme contribution à l’Eglise. Une analyse d’ensemble d’une question centrale pour la diaconie de l’Eglise, qu’est la communication d’Eglise. Au-delà de tout, il s’agit d’une véritable mise en perspective ecclésiologique et théologique de la diaconie de communication. Y sont abordées les problématiques liées à la communication moderne, ses risques, promesses et dérives, dans le monde global et connecté qui est le nôtre. Mais aussi les travaux chrétiens sur la communication chrétienne, ses méthodes et finalités, avant d’arriver à une interrogation centrale : "Peut-il exister une théologie de la communication, c'est-à-dire une vision théologique sur la communication ?" C’est autour, et à partir de cette interrogation que le père Christophe entame une tentative de systématisation de la réflexion, dans une perspective orthodoxe, d’une certaine vision théologique de la communication d'Eglise, centrée sur la communion et ses exigences." Au terme de nombreuses considérations, Carol Saba conclue: " « Prendre soin de l’autre », sonne donc comme un avertissement et une invitation pour que la communication chrétienne soit véritablement une communication d’Eglise fondée sur le schéma de la « communion ». En tout cas, c’est un livre précieux à lire certainement et … pas que par les gens de la "Com" ! "

Source: AEOF

lundi 18 juin 2012

Podcast de l'émission sur "Une vision chrétienne de la communication" (France Culture)

Ci-dessus: podcast de l'émission de radio Orthodoxie du 17 juin sur France Culture, sur le thème "La vision chrétienne de la communication". L'émission est produite et animée par Alexis Chryssostalis. J'étais invité avec Antoine Arjakovsky. Il a été question de mon livre et du colloque du 21 mai dernier au Collège des Bernardins.

mercredi 6 juin 2012

Les rendez-vous à venir: une dédicace, une conférence, deux émissions de radio

Les rendez-vous à venir:
- Samedi 9 juin, de 15 heures à 17 heures, dédicace lors de la journée portes ouvertes (affiche ci-dessous, cliquez dessus pour l'agrandir) à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (93, rue de Crimée, Paris 19e).
- Dimanche 10 juin, conférence sur "La personne au cœur de la communication" à 15 heures, lors de la journée portes ouvertes de la paroisse Saint-Séraphin-de-Sarov à Paris (91, rue Lecourbe, Paris 15e).
- Dimanche 10 juin, entretien radiodiffusé dans la 2ème partie de l'émission Religions du monde sur Radio France internationale, de 10h33 à 11 heures.
- Dimanche 17 juin, émission Orthodoxie sur France-Culture, de 8h05 à 8h30 (fréquences).
 

Vidéo de la communication au Collège des Bernardins

La vidéo de ma communication (texte) au Collège des Bernardins, le 21 mai dernier, lors de la table ronde sur le thème "Les chrétiens communiquent-ils autrement ?", peut être visionnée ci-dessous ou sur cette page.

samedi 2 juin 2012

Le colloque sur "Médias et vision chrétienne de l'information" au Collège des Bernadins: le texte de ma communication et un double compte rendu

Pour lire le texte de ma communication au Collège des Bernardins, lors de la première table ronde du colloque du 21 mai dernier sur le thème "Médias et vision chrétienne de l'information", cliquez sur ce lien. Un double compte rendu  du colloque ("Les médiateurs d'espoir au Collège des Bernardins") a été écrit par Antoine Arjakovsky: première partie, deuxième partie (sur la deuxième table ronde). 

Photographie: lors de cette première table ronde, je réponds à une question de l'auditoire (à mes côtés, donc vers la droite: Antoine Arjakovsky, Gilles Vanderpooten, Michel Cool).

lundi 28 mai 2012

Au Centre de Russie pour la science et la culture: "Paris imaginaire"

Une bonne centaine de personnes sont venues au vernissage de l'exposition d'Irina Kotova, le mardi 15 mai, à Paris, au Centre de Russie pour la science et la culture. Après les discours officiels du directeur du Centre, Igor Shpynov, de l'ambassadeur de la Biélorussie en France, Aleksandr Pavlovsky, de l'artiste-peintre français d'origine biélorusse Boris Zaborov et d'Irina Kotova, le tout en russe et en français, s'est déroulée la partie poético-musicale (programme). Au cours de celle-ci, j'ai lu cinq de mes œuvres sur les œuvres de l'artiste. Après chaque lecture, Irina Kotova lisait la traduction russe et s'ensuivait un passage musical interprété par des membres de l'association "La vie en musique". Les échos ont été chaleureux et très positifs. Ensuite, avec la visite de l'exposition, était proposé un magnifique buffet avec des spécialités biélorusses et russes (comme les pirojki). Dans la salle de marbre, où se trouvait le buffet, des extraits du film Paris imaginaire passaient en boucle sur un grand écran tandis que des morceaux de piano de compositeurs français étaient joués toujours par les membres de l'association "La vie en musique".
Durant la partie poético-musical

Photographie ci-dessous: dans l'une des salles d'exposition, avec les membres de l'association "La vie en musique" et Irina Kotova (de gauche à droite: Christophe Levalois, Laure Vermeulin, Julie Safarova, Irina Kotova, Georges Sosnovski).



Complément (ajouté le 19 juin): un compte rendu, avec quelques photographies, sur le site de l'ambassade de la Biélorussie en France.

dimanche 13 mai 2012

mardi 8 mai 2012

"Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication" en librairie

Depuis hier, l'ouvrage Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 160 pages) est en librairie. On peut aussi l'acheter par l'Internet sur les sites de vente en ligne (par exemple: La Procure, Amazon). Une présentation du livre: en anglais, en roumain, en russe.

vendredi 4 mai 2012

L'affiche de l'exposition au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris

Ci-contre: l'affiche de l'exposition d’œuvres de la série "Paris imaginaire" d'Irina Kotova au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris (61, rue Boissière, 16e). Pour obtenir une invitation pour le vernissage (le 15 mai), la demander à l'artiste, sur cette page, au plus tard le 8 mai.

Cliquez sur l'affiche de l'exposition pour l'agrandir (ou clic droit sur l'affiche en sélectionnant "ouvrir dans une nouvelle fenêtre" ou "ouvrir dans un nouvel onglet").

lundi 30 avril 2012

Un nouveau blog: Christianisme et communication

J'y pensais depuis longtemps: un blog sur le christianisme et la communication. Plusieurs raisons ont présidé à son ouverture:
1 - Un blog sur ce sujet n'existe pas. Mon entreprise est bien modeste et souffre de mon manque de disponibilité. J'espère néanmoins qu'une telle initiative suscitera des émules disposant de plus de temps.
2- Montrer que les chrétiens, des trois grandes confessions, ont une réflexion approfondie sur ce sujet.
3- Faire connaître aux chrétiens de chacune des trois grandes confessions, les travaux et l'actualité des deux autres confessions dans ce domaine.
4- Cela en mettant l'accent sur l'état de cette question au sein de l'orthodoxie.
5- Contribuer ainsi, par une meilleure connaissance, à un dialogue œcuménique sur cette question. Encore une fois, avec mes moyens très modestes et très limités.
6- Enfin, informer sur l'actualité autour de mon livre intitulé Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication.

* Le blog en question se trouve ICI.

jeudi 26 avril 2012

Les prochaines Journées du livre orthodoxe se dérouleront en 2014

Les prochaines Journées du livre orthodoxe se dérouleront en 2014. Voici la note, publiée sur Orthodoxie.com, qui l'annonce:

" Le comité d’organisation des Journées du livre orthodoxe en France s’est réuni pour faire un bilan des premières journées et réfléchir à l’avenir. Ses membres ont écouté les nombreux témoignages positifs qui leur ont été communiqués. Incontestablement, ce fut globalement une grande réussite, fruit de l’engagement de tous ceux qui ont participé à la préparation et au déroulement de cet évènement, organisateurs, partenaires, employés de la Mutuelle Saint-Christophe, bénévoles et intervenants.

L’expérience  a aussi montré que certains aspects du déroulement peuvent être améliorés. Cette constatation a permis de faire émerger de nouvelles idées pour la prochaine édition.

L’organisation de ces journées requiert un énorme travail préparatoire sur une demi-année. C’est pourquoi, il a été estimé plus raisonnable de choisir un rythme biennal. Les prochaines Journées du livre orthodoxe auront donc lieu en 2014. Toutefois, lors de l’année intermédiaire, donc en 2013, un évènement, plus modeste, toujours en relation avec le livre orthodoxe, sera organisé.
Pour le comité d’organisation, P. Jivko Panev et P. Christophe Levalois "

lundi 23 avril 2012

A paraître: "Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication", aux éditions du Cerf

Dans la première quinzaine de mai, mon nouvel ouvrage, Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication, aux éditions du Cerf, sera disponible en librairie. Voici le texte de présentation de la 4ème de couverture:
" Quel peut être l’apport de la tradition chrétienne à la communication aujourd’hui ? Alors que les interrogations sur la « société de communication » se multiplient, ce livre invite à puiser dans la tradition chrétienne pour apporter une vision en mesure de répondre aux défis actuels dans ce domaine. Après avoir examiné les réflexions et les pratiques des trois grandes confessions chrétiennes, il pose les grandes lignes d’une vision théologique de la communication à partir des Écritures, mais aussi des écrits des Pères de l’Église et de la conception chrétienne de la personne. Cet ouvrage apporte, pour la première fois, un éclairage sur la compréhension de cette question au sein des Églises orthodoxes et sur les actions entreprises par celles-ci.
Un « essai novateur » signale Jean-François Colosimo dans sa «Préface», en ajoutant notamment : « Le panorama sans précédent qu’offre Christophe Levalois ouvre à de cruciales interrogations ».

mardi 17 avril 2012

Le programme du colloque au Collège des Bernardins sur "Médias et vision chrétienne de l'information"

La nef du Collège des Bernardins (source)
Le programme du colloque sur sur "Médias et vision chrétienne de l'information" au Collège des Bernardins à Paris, le lundi 21 mai de 19 heures à 22 heures, dans le petit auditorium, s'est précisé. Nous préparons actuellement l'affiche et le flyer. Un cocktail est à l'étude. Au programme donc, deux tables rondes:
- La première sur « Les chrétiens communiquent-ils autrement ? » avec Bernard Lecomte (écrivain, journaliste, éditeur, ancien grand reporter à l’Express et à La Croix, ancien rédacteur en chef du Figaro magazine), Michel Cool (écrivain, rédacteur en chef de l’hebdomadaire La Vie), et moi-même. Modération : Antoine Arjakovsky (écrivain, co-directeur du département « Société, liberté, paix » au Collège des Bernardins).  

- La deuxième table ronde sur le thème "Comment les Églises communiquent-elles ? Avec quelles particularités ?", avec Carol Saba, porte-parole de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, Muriel Menanteau, responsable du service information-communication de la Fédération protestante de France, Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France. Modérateur : Christophe Henning (écrivain, journaliste à l'hebdomadaire Pèlerin et à RCF, président de l’Association des écrivains croyants).

- Philippine de Saint-Pierre, directrice des programmes et de l'antenne de KTO, donnera une conclusion au colloque. KTO est en train d'étudier actuellement la possibilité de filmer le colloque pour une diffusion ultérieure de celui-ci.

* Entre les deux tables rondes aura lieu une séance de dédicaces.

** L'évènement est organisé par le Collège des Bernardins et Orthodoxie.com. Il a pour partenaires les éditions du Cerf, la librairie La Procure et la Mutuelle Saint-Christophe assurances. 

samedi 7 avril 2012

Au vernissage de l'exposition d'Irina Kotova au centre culturel russe à Paris

L'organisation du vernissage de l'exposition d'Irina Kotova au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris (61, rue Boissière, 16e), le mardi 15 mai en début de soirée, se précise. Dans l'auditorium du centre (photographie ci-dessous), cinq de mes textes seront lus en français et en russe. Chaque lecture d'un texte, dans les deux langues, sera suivie par l'interprétation d'une composition de Michel-Casimir Oginski (1731-1799) par le pianiste Georges Sosnovski. En même temps, quelques images des œuvres et quelques photographies seront projetées.


vendredi 6 avril 2012

Les puissantes vertus du jeûne

Le documentaire ci-dessous, "Le jeûne, une nouvelle thérapie ?",  diffusé par la chaîne de télévision Arte, suscite l'enthousiasme de ceux qui l'ont regardé. Il y a de quoi ! Cela montre aussi la sagesse de l'Église lorsqu'elle préconise des périodes de jeûne, ce qui va à l'encontre de notre société de (sur)consommation. Dans le sens de ceux qui prônent une "décroissance", en somme l'essentiel de la démarche carémique: "il faut qu'Il grandisse et que moi, je diminue" (Jean 3, 30). Le DVD de ce documentaire est disponible à la vente (avec d'autres informations sur la page) .

mercredi 14 mars 2012

Une exposition de la série "Paris imaginaire" d'Irina Kotova au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris du 15 au 19 mai

Une exposition d'œuvres de la série "Paris imaginaire" d'Irina Kotova se déroulera du 15 au 19 mai au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris (61, rue Boissière, Paris 16e). Quelques uns de mes textes de l'album Paris imaginaire seront lus lors du vernissage, le 15 mai. D'autres informations suivront d'ici peu.

Ci-contre: La statue d'Adam Mickiewicz par Antoine Bourdelle, une des œuvres récentes d'Irina Kotova qui, comme d'autres, sera exposée pour la première fois.


Conseil: Pour bien agrandir l'image, faire un clic droit, puis choisir "ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" ou "un nouvel onglet", ensuite cliquez encore sur l'image ainsi obtenue.