lundi 27 août 2012

Un nouveau prix pour le documentaire "Paris imaginaire"

Le "chevalier d'or"
Le documentaire de la télévision biélorusse Paris imaginaire (réalisateur: Serge Catière, 2010), consacré à l'artiste biélorusse Irina Kotova (1), a été primé au 21e Festival international "Chevalier d'or", qui s'est tenu à Omsk en Russie du 22 au 31 mai 2012 (photographies) avec la bénédiction du patriarche russe Cyrille. Le documentaire a reçu un "chevalier de bronze" dans la catégorie "Court-métrage documentaire". Le festival est présidé par l'acteur Nicolas Burlyayev. 202 films y ont été présentés.

Le documentaire a également été primé au VIIe Festival orthodoxe international du film de la Sainte-Rencontre en février 2012. Des extraits peuvent être visionnés à partir d'ici.


Ci-dessous: un reportage de la télévision russe Vesti sur le festival (autres reportages télévisés: 1, 2)
video

mercredi 8 août 2012

Sur le site de l'INA: "Architecture et géographie sacrée"

Paul Barba-Negra (source)
J'ai découvert récemment que l'INA (Institut national de l'audiovisuel) propose sur son site de télécharger et même d'enregistrer sur DVD, pour une somme raisonnable, des émissions de télévision anciennes. J'ai pu ainsi me procurer certains films de l'exceptionnelle série "Architecture et géographie sacrée", notamment "Versailles, le palais temple du Roi soleil" (grand prix du scénario au Festival international du film d’art, en 1976), "Le Mont Saint-Michel et l'archange lumière" et "Paris: arche du temps" dont les premières images peuvent être visionnées ci-dessous. J'ai également un très bon souvenir de "Reims: cathédrale du sacre". Le réalisateur de cette série inspirée, qui fut diffusée en son temps sur FR3 et qui reçut alors les louanges de la presse, dont le tournage a eu lieu lors des années 70-80, fut le cinéaste d'origine roumaine Paul Barba-Negra (1929-2009) (1). Je me rappelle l'avoir rencontré et longuement discuté avec lui, il y a un quart de siècle, dans son bel appartement du Marais. Il m'avait passionné par ses réflexions sur l'évolution de la télévision. Il était attaché à la tradition culturelle française et aux racines religieuses de celle-ci. Il tâchait de montrer, grâce à de belles images et à de judicieux commentaires, la marque signifiante de l'invisible dans le visible et du spirituel dans notre géographie. Outre ses films (dont son remarquable documentaire sur Mircea Eliade pour l'émission Océaniques sur FR3), il est l'auteur d'un livre intitulé Symbolique de Paris: Paris sacrée, Paris mythique (2004).

mardi 7 août 2012

Abbaye de Lérins, le 31 juillet: un bref compte rendu et le programme détaillé

Le "monastère fortifié"
La chapelle dédiée à la sainte Trinité
Très beau, bien que court, séjour au monastère de Lérins sur l'île Saint-Honorat (plan, vue d'ensemble de l'île). Très agréable hospitalité de la communauté monastique, de tous, aussi bien du dynamique père abbé Vladimir (1) que de l'actif frère Gilles qui s'occupe des invités comme moi ou des jeunes (les JAL: jeunesse accueil Lérins) qui viennent, une à deux semaines, pour guider gracieusement les visiteurs de l'île. Temps de recueillement, porté par la prière des heures, temps d'échanges avec les jeunes bénévoles et les participants aux "mardis de Lérins". Le lieu est magnifique. Le tour de l'île à pied est vraiment enchanteur. Végétation méditerranéenne, parfois avec des accents pré-désertiques par le nombre impressionnant de plantes grasses, de cactus et de palmiers. Plusieurs chapelles, souvent très anciennes, sont disséminées dans l'île. Ainsi, celle dédiée à la sainte Trinité (photographie ci-dessus), en excellent état, dans l'espace forestier central, du côté de la pointe est de l'île, date du XIIe siècle. Elle offre un sobre intérieur roman. Ailleurs, dans l'île, des fouilles récentes ont permis de mettre au jour des restes d'anciennes chapelles du Ve au VIIe siècle et au moins un défunt de cette époque a été retrouvé à cette époque où l'île abritait déjà une communauté monastique. 

Non loin de l'entrée du monastère
La conférence du 31 juillet (lire le programme consistant de la journée ci-dessous, cliquez dessus pour l'agrandir), sur le thème "Chrétiens et journalistes", s'est déroulée devant environ 80 personnes, très intéressées à en juger par les réactions et les échanges, dans le "monastère fortifié" (photographie ci-dessus). L'après-midi, j'ai retrouvé les participants, de cette riche journée, pour un temps de réponses aux questions.
Photographies dans la note: Christophe Levalois